Khartoum, 28 Sept. (SUNA) - La Cour de jugement de l'affaire du meurtre des manifestants a décidé de convoquer le Vice-Président du Conseil de Souveraineté Transitoire, Général Mohamed Hamdan Daglo, pour témoigner comme témoin de l'accusation lors de la séance de la Cour le Mercredi 12 Octobre.

La Cour, dirigée par le Juge Zuhair Abdul-Raziq, écoutera également le Mercredi 5 Octobre le plaignant dans l'affaire Ingénieur Abdul-Bagi Ahmed, le père du martyr Al-Nazeer Abdul-Bagi, qui a été tué devant le Commandement Général des Forces Armées le 19 Avril 2019.

Par ailleurs, l'enquêteur dans l'affaire, le Procureur Abdul-Rahim Al-Khair, a complété la présentation des documents d'accusation contre les défendeurs - le Président évincé Omer Hassan Ahmed Al-Bashir, l'ancien Vice - Président Ali Osman Mohamed Taha, le Président du Parti du Congrès National dissous, Ahmed Mohamed Haroun, et le Président de l'ancien Parlement, Al-Fatih Izz-Eddin.

Dans le document de l'accusation (507), le troisième défendeur Ahmed Haroun, qui était un ancien Wali (gouverneur) de l'État du Nord-Darfour, apparaît dans une vidéo s'adressant aux forces régulières et les exhortant à ne pas vouloir de prisonniers qui posent un ((fardeau administratif), par son avocat a déclaré que ce document n'a rien à voir avec l'affaire.

Un autre document vidéo montre le quatrième accusé, Al-Fatih Izz-Eddin, menaçant les manifestants des partis communiste et de Baath et les voyous qu'ils seront décapités s'ils portent l’arme contre le régime.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة