Juba, 29 juillet 2022 (SUNA) – Le ministre des Affaires étrangères  psr intérim l'ambassadeur Ali Al-Sadiq Ali, a rencontré,le secrétaire d'État au ministère ougandais des Affaires étrangèresHenry Okilio Oryem.

La réunion a discuté de la mise en œuvre de l'accord de paix revitalisé en République du Sud Soudan à la lumière de la participation de l'Ouganda au Soudan dans le parrainage de la mise en œuvre de l'accord.

Le ministre a affirmé le souci du Soudan, en tant qu’un président de l'IGAD, à l'importance de la sécurité et de la stabilité dans les pays de la région, expliquant que sa visite, qui a commencé à Juba, s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des résultats du sommet de l'IGAD qui a eu lieu récemment dans la capitale kényane, Nairobi, pour soutenir et pousser les parties de la paix au Sud Soudan à aller en avant dans la mise en œuvre des termes de l'accord et à trouver des solutions aux problèmes et aux points en suspens.

Il a également informé le ministre d'État ougandais des résultats des réunions qu'il a tenues à Juba avec le président Salva Kiir Mayardit et de hauts responsables, en plus de sa rencontre avec les chefs du mécanisme de suivi et d'évaluation de l'Accord de paix revitalisé, le mécanisme de cessez-le-feu et les dispositions de sécurité transitoires.

Il a également passé en revue les résultats de ses entretiens avec les ambassadeurs du Groupe africain, les ambassadeurs du Groupe européen et des États-Unis accrédités auprès de la République du Sud Soudan, en présence du sous-secrétaire d'État adjoint américain aux Affaires africaines, tous dont mis l'accent a été mis sur la suppression des obstacles à la mise en œuvre des dispositifs de sécurité et la tenue d'élections à tous les niveaux et la recherche d'alternatives appropriées pour combler le déficit financier dans le contexte de l'arrêt du soutien financier et logistique fourni par les États-Unis d'Amérique aux mécanismes chargés de surveiller et de évaluer la mise en œuvre de l'accord revitalisé.

Pour sa part, le ministre ougandais a exprimé la disposition de son pays à la participation avec le Soudan et le reste des pays de l'IGAD pour sortir de l'impasse dans la mise en œuvre de certaines dispositions de l'accord, pour parvenir à la sécurité et à la stabilité au sud Soudan, soulignant l'importance de sécurité collective pour les pays de la région.

Fin

Abeer

أخبار ذات صلة