Khartoum, 16 juin (SUNA)- Le président du Conseil souverain de transition et commandant général des forces armées, le Lit-Gén. Abdul Fattah Al-Burhan, a souligné l'adhésion du commandement des forces armées au dialogue global facilité par le mécanisme tripartite, ce qui n'exclut personne sauf le Parti du Congrès national, car le dialogue est le seul moyen de sortir de la crise, de parvenir à un consensus national et d'organiser des élections.

 

Cela est venu dans son discours mercredi au commandement général aux officiers des forces armées et des forces de soutien rapide.

 

Le Gén.  Al-Burhan a affirmé qu'il n'y a pas de place pour une alliance bilatérale avec une partie spécifique.

 

Il a affirmé la position ferme des dirigeants sur les questions de sécurité et de stabilité, passant en revue les développements politiques actuels dans le pays.

 

Il a confirmé la poursuite des efforts visant à promouvoir les capacités de défense des Forces armées pour contrer toute tentative visant la sécurité et la stabilité du pays.

 

Il a indiqué qu'il n'y aura aucun doute sur le nationalisme et l'unité de ses objectifs patriotiques du système de sécurité, affirmant que le système de sécurité est capable de poursuivre ses procédures de développement et de restructuration sur des bases scientifiques claires.

Fin

Th

أخبار ذات صلة