Khartoum, 9 septembre (SUNA) - Le Ministre de l'Irrigation et des Ressources Hydrauliques, Professeur Yasser Abbas a prévu la baisse graduelle du niveau des inondations, notant les niveaux du Nil enregistrés mardi de 17,65 cm contre 17,67 cm lundi , alors qu'à Khartoum mercredi il diminuera à 17, 61 cm, suite à la baisse progressive du niveau d'eau dans les barrages de Sennar et Rossires.

Le ministre a expliqué lors d'une conférence de presse tenue mardi soir à la SUNA que les fortes pluies sur le plateau éthiopien sont la principale cause des inondations, prévoyant qu'aucune inondation ne se produira au Soudan après la complétion de la construction du barrage de la Renaissance éthiopienne, qui régulera le débit de la rivière.

Il a souligné la rupture de la gravité des inondations cette année en stockant de l'eau dans les barrages Al Rossires et de Meroe, ce qui a eu un grand impact sur l'atténuation de la catastrophe.

Le Ministre de l'Irrigation a affirmé la sécurité des barrages et les réservoirs au Soudan, niant la rumeur selon laquelle il y aurait une fissure dans le barrage de Jabal Awlia, affirmant qu'il s'agissait d'une rumeur dans le but de créer la confusion et la peur, ajoutant que tous les barrages dans le pays travaille à haut efficacité, en tenant compte des fondements techniques de l'opération des barrages en relation avec sa sécurité, et de la mesure de la concentration de limon dans l'eau, indiquant que les travaux de gestion des inondations et des barrages avec une grande efficacité.

Il a attribué les inondations survenues à Tokar et au Darfour à la chute de fortes pluies, expliquant que la montée des niveaux du Nil à Khartoum est causée par l'expansion urbaine dans la rue du Nil, qui a conduit au rétrécissement du cours du fleuve et au niveau élevé d'eau dans le Nil, notant que les inondations ont noyé les zones de Soba et d'Al-Masudia sont causées par le rétrécissement du cours du fleuve à Khartoum.

Il a affirmé la responsabilité du ministère de surveiller les niveaux du Nil, l'alerte précoce, et de ne pas interférer dans les processus de planification, soulignant le plan du ministère par lequel il peut émettre des prévisions pour  6 jours avant la survenue des inondations au lieu de trois jours maintenant.

Il a souligné que le Comité national des inondations se réunit quotidiennement pour surveiller les pluies sur le plateau éthiopien.

Le ministre a examiné un rapport sur le niveau des inondations au Soudan en raison des inondations du Nil et des vallées, notant que 99% des inondations du Nil résultent de la pluie sur le plateau éthiopien, indiquant le niveau des inondations dans les régions de Wad Al-Eis à Sinja, Atbara et Shendi dans le Nil et Khartoum en le comparant à l'inondation générale de 1988, déclarant: "Heureusement, l'excès d'eau a été stocké dans les barrages soudanais, ce qui a permis d'éviter une catastrophe plus grave."

FIN

HA/HA

 

أخبار ذات صلة